Bussy en Othe
Champlay
Chamvres
Joigny
Looze
Paroy sur tholon
Précy sur Vrin
Saint Aubin sur Yonne
Verlin

Joigny

 

Maire : Nicolas SORET 

 

Adresse : 3 quai du 1er Dragons 89300 Joigny

Tél : 03.86.92.48.00  / Fax : 03.86.92.48.01 

Adresse mail : mairie@ville-joigny.fr 

Site internet : https://www.ville-joigny.fr/

 

Horaires d'ouverture : 

  • La mairie vous accueille pour toutes vos démarches les

Lundi, mercredi : 9h00 - 12h00 / 14h00 - 18h00

Mardi : 14h00 - 18h00

Jeudi : 9h00 - 12h00 / 14h00 - 18h30

Vendredi : 14h00 - 16h30 

Le samedi (permanence du service population) 9h00 - 12h00

Les églises de Joigny

  1. L'église Saint Jean : Située prés du château des Gondi, reconstruite plusieurs fois au cours des siècles, elle date pour l'essentiel du XVIème siècle. A l'intérieur : tombeau de la comtesse Aélïs de Joigny décédée en 1187.
  2. L'église Saint Thibault : Construite sur une chapelle édifiée en 1076 sur un lieu d'étape des porteurs de reliques de Saint Thibault depuis l'Italie jusqu'à Sens, elle contient le plus bel ensemble de vitraux du XIXème siécle conservé dans une église de l'Yonne.
  3. La chapelle des Ferrand : De forme octogonale, elle a été identifié au début du XVIème à la demande de Jean Ferrand, grand archidiarcre de Sens. Elle se trouvait dans le cimetière déplacé boulevard Lesire Lacam, elle devient une dépendance du palais de justice qui appartient aujourd'hui à un particulier.
  4. L'église St André : Ce nom lui a été donné au XIVème siècle en référence à St André (patron des pêcheurs qui avaient fondé une chapelle). Sur le mur au fond du chœur il y a la statue de Saint André et celle de St Vincent (patron des vignerons).

Le vignoble du Jovinien

Planté à l'époque mérovingienne ( 481-751), bien avant la fondation de la ville à la ville à la fin du Xème siècle, il se développe pendant tout le Moyen Age. 

Les XVIII et XIXème siècles marquent l'apogée du vignoble avec 700 hectares (1 km sur 7 km) dont les plants fournissent le pinot blanc, gris et noir.

L'apparition du phylloxéra (1880) sonne la fin du vignoble.

Replanté vers 1930 (Chardonnay, Pinot noir et gris), il faut attendre 1975 pour que les vins bénéficient de l'AOC bourgogne. (Côte St Jacques)