Bussy en Othe
Champlay
Chamvres
Joigny
Looze
Paroy sur tholon
Précy sur Vrin
Saint Aubin sur Yonne
Verlin

Champlay

Maire : Jean-Pierre BARRET

 

Adresse : 61 Grande Rue 89300 CHAMPLAY

Tél : 03.86.62.19.97  /  Fax : 03.86.73.42.46

Adresse mail : mairie@mairie-champlay.fr 

Site internet : www.mairie-champlay.fr

 

Horaires d'ouverture : 

  • Mme Sylvie CONTE vous accueille pour toutes vos démarches les

Lundi de 14h30 - 16h30

Mercredi de 11h00 - 14h00

Vendredi de 14h30 - 18h00

  • Permanence du Maire 

Vendredi : 17h00 - 18h00 

 

Un peu d'histoire

Champlay a bénéficié des terres alluvionnaires de l'Yonne.

Les recherches archéologiques ont permis de dégager des objets conservés au musée de Saint-Germain-en-Laye.

A l'époque médiévales, le village a eu une position intéressante entre l'évêché d'Auxerre et l'archevêché de Sens.

L'église gothique Saint-Martin  aété commencée au 12e siècle. Le village se développe grâce à l'agriculture et la vigne (encore un vigneron installé aujourd'hui).

La seigneurie, devenue marquisat au 17e siècle, a été offerte par Louis XIV à Louis-Jules Bolé, cartographe réputé.

La ferme du château d'architecture typique du 17e siècle, et ses jardins sont restaurés par l'association "Le colombier vert".

L'étang du Pâtis au hameau du Grand Longueron est un lieu de promenade, de détente, jeux, pêche...

Le moulin de Champlay

Le Ravillon prend sa source à Charbuy, au bois de la Garenne de vieux Champ. Long de 22 km, il serpente à l'est du territoire de la commune, passe sous la natioanle et la voie ferrée et se jette dans l'Yonne à 1 km environ à l'est du vieux pêchoir.

En 1792, l'étang devint une source de conflits entre les habitants de Neuilly et ceux de Champlay. Les premiers disaient que sa fraîcheur occasionnait des brouillards qui, e,traînes par le vent du nord, provoquaient des gelées qui nuisaient à leurs récoltes. L'affaire fut remise entre les mains du juge de Joigny qui donna raison aux habitants de Neuilly. M.Fouacier, le propriétaire, dut s'incliner et l'étang fut vidé définitivement. En 1900, le moulin subit un incendie dont on ignore la cause. Des travaux le réaménagèrent en 1914, mais il perdit ses 4 niveaux.

Le château de Champlay

Le haut mur qui longe la rue sur la gauche délimite la cour de l'ancien château et le décrochement correspond à l'emplacement de la grande grille en fer forgé qui lui servait d'entrée. La rue du Moulin orientée est-ouest sépare la cour (au nord) de la ferme du château (au sud), nommé à tort sur xertaines cartes " le Manoir".

L'appareillage de Pierres et de brique (identique à celui de la Vinée) est typique de la fin du XVIIème siècle.

Le pigeonnier, ou colombier, avait un rôle à la fois utile ( élevage pour la nourriture) et de représentation : le nombre de "niches" à l'intérieur était proportionnel à l'étendue des terres du Seigneur et donc la taille du colombier montrait sa puissance.

Le château, jusqu'en 1690, était en "L" et orienté au sud. Lorsque le Marquis de Champlay, le fit reconstruire, il était en "U", orienté à l'est, comme à Versailles.