Interview de l'entreprise TOUTHERM

LOGO TOUTHERM

A droite, Ludovic GAUTARD – Directeur Général de TOUTHERM
A gauche, Denis ROLLAND – Responsable Administratif et Comptable

 

- CCJ : Comment a été créée l’entreprise TOUTHERM ?

- Monsieur GAUTARD :
La création de la société TOUTHERM s’est faite sur un concours de circonstance. En 2000, le parfumeur et fabricant de cosmétiques CHANEL s’est retrouvé sans fournisseur de « cover » (feuille de plastique moulée recouvrant les maquillages dans leur boîte). Leur fournisseur venait de déposer le bilan, une rencontre fortuite de la société CHANEL avec Monsieur LADISLAS a poussé ce dernier à reprendre cette activité. Déjà dans le secteur de la plasturgie, il crée la société TOUTHERM à l’époque en région parisienne. Monsieur ROUX, lui aussi issu du même secteur, en devient PDG en 2001 et l’entreprise s’installe à Joigny. Monsieur ROUX me demande de le rejoindre en 2001 en tant que Responsable de Production, je suis devenu Directeur Général en 2011 lors du départ en retraite de Monsieur ROUX et depuis le 18 mars 2015, j’ai été nommé PDG de la société.

TOUTHERM est une société spécialisée dans le thermoformage qui est une technique de mise en œuvre de la plasturgie ; et particulièrement dans les protecteurs de boitier maquillage et les calages pour coffrets promotionnels. Ses activités sont maintenant le thermoformage, le thermo scellage, l’impression en MAC (marquage à chaud), la découpe, la conception de moules en résine et en aluminium.

- CCJ : Et après les débuts avec CHANEL ?

- Monsieur GAUTARD :
Nous avons beaucoup diversifié nos clients, même si CHANEL est toujours le premier client de TOUTHERM, d’autres fabricants de cosmétiques comme DIOR, GUERLAIN, MAKE UP FOR EVER, CLARINS, SISLEY, NINA RICCI et bien d’autres encore, nous ont fait confiance et font maintenant partie de nos clients. La qualité de nos produits doit être irréprochable et cela nous fait remporter de nombreux marchés. La diversification s’est également opérée vers d’autres secteurs avec des types de clients et de produits différents. TOUTHERM fabrique des calages pour les vins et spiritueux, POMMERY, BOLLINGER… ainsi que des calages de flacons pour les parfumeurs… pour le secteur industriel, des calages ou plateaux pour des pièces d’usines. La différence de produits entre ces secteurs réside principalement en l’épaisseur de la matière à travailler, par exemple, pour les « covers » de maquillage, nous travaillons des films plastiques de 0.25 à 0.4 mm, pour le calage de bouteilles, nous utilisons une épaisseur pouvant aller jusqu’à 2 mm,nous pouvons également utiliser un plastique effet « velours ».

Avant de réaliser les moules finaux en aluminium, nous passons par l’élaboration de moules en résine afin de fabriquer les prototypes de pièces préformées pour nos clients. Notre bureau d’études se charge grâce à la CAO (Conception Assistée par Ordinateur) d’élaborer une visualisation numérique en 3D du projet. Nous sommes capables de réaliser ces prototypes en 72 heures. Cette réactivité est un réel atout vis-à-vis de nos clients.

TOUTHERM en quelques chiffres…
- La société emploie 13 salariés (1 Directeur Général, 1 Responsable Administratif et Comptable, 2 chefs d’équipe, 2 concepteurs CAO, 6 opératrices, 1 Contrôleuse Qualité) et du personnel intérimaire quand d’importantes commandes supplémentaires sont à satisfaire.
- Le chiffre d’affaires 2014 était de 3 276 041 euros.

TOUTHERM COVERSTOUTHERM CALAGES
                          Covers                                                                  Calages

- CCJ : Quelle est votre politique d’investissement ? En temps de crise, faut-il investir d’après vous ?

- Monsieur GAUTARD :
Au fil des années, TOUTHERM a continuellement investi.
En 2000, l’entreprise ne possédait qu’une thermoformeuse et un bâtiment d’une superficie de 300 m².
En 2014, elle possède 4 thermoformeuses comprenant le soufflage et l’aspiration, un bureau d’étude intégré en CAO (Conception Assistée par Ordinateur) et en prototypage, ainsi qu’un centre UGV (Usinage à Grande Vitesse) afin d’être complètement autonome sur la réalisation des outils de thermoformage.
L’achat des machines de marquage à chaud dont une semi-automatique nous a permis de développer la gamme de produits et de conquérir de nouveaux marchés. Suite à un agrandissement de 900 m² en septembre 2014, l’usine dispose dorénavant d’un bâtiment de 2 467 m.

TOUTHERM atelier  TOUTHERM chaine production
                            Atelier                                                  Chaîne de production

TOUTHERM machine de thermoformage  TOUTHERM machine de thermoformage 2
          Machine de thermoformage                             Machine de thermoformage

 TOUTHERM UGV   TOUTHERM ENTREPOT
        Monsieur GAUTARD et le centre                          Nouvel entrepôt de 900 m²
      d’Usinage à Grande Vitesse - UGV

Avoir investi avant la crise de 2009 a permis à l’entreprise de maintenir sa rentabilité, de conserver un matériel performant avec un bon niveau de productivité et ainsi d’être prête pour la nouvelle croissance de l’activité qui s’est opérée à partir de 2011. Ces investissements modernisent l’outil de production et nous ont permis également d’embaucher du personnel spécialisé comme nos deux concepteurs de CAO. Cela permet aussi d’être compétitif, même sur des marchés comme la Chine où nous avons des clients. Lors de la crise du luxe en 2009, nous avons recherché à diversifier notre clientèle, mais sans trop toucher au secteur de l’agro-alimentaire car notre société fabrique du « sur-mesure » avec des moules « hors-standard », nous tenons à cette différenciation. De plus, pour la grande distribution ce qui compte avant tout, c’est le prix en utilisant des matières premières recyclées. Dans le luxe, qui est notre spécialité, c’est la qualité qui compte, notre cœur de métier.
Il est à noter, que pendant la crise, l’entreprise a toujours été rentable et a pu garder son personnel.

- CCJ : Quel est votre parcours professionnel ?

- Monsieur GAUTARD :
Natif de Migennes, mes parents étaient commerçants à Joigny, ils tenaient la pâtisserie Gautard. Je suis allé au collège à Joigny, puis au lycée à Sens qui ouvrait sa première session de filière Plasturgie en 1987. J’ai ensuite eu un BTS « Plastiques et Composites » axé sur l’injection. Mon premier emploi fut chef d’équipe chez Plastiphane à Migennes, une société de thermoformage et cartonnage. J’y suis resté de 1994 à 2001, de chef d’équipe régleur, je suis passé chef d’atelier et en gravissant les échelons, pensant revenir un jour à l’injection, je suis finalement resté dans le thermoformage qui avait pris beaucoup d’essor dans la région avec des sociétés comme Senoble, Yoplait, Dynaplast, Scott… .En 1996, Plastiphane, dont Monsieur ROUX est Directeur, est rachetée par un groupe américain. En 2001, Monsieur ROUX reprend TOUTHERM avec Monsieur LADISLAS, puis il me demande de le suivre.

- CCJ : Quels sont les projets de votre entreprise pour l’avenir ?

- Monsieur GAUTARD :
En ce moment, nous avons 65 études en développement. Le premier objectif est de consolider le chiffre d’affaires. Nous avons eu une forte croissance depuis 4 ans de l’ordre de 15 à 20 % par an. Il faut maintenir le cap.
Nous allons opérer une restructuration en personnel avec l’embauche d’un magasinier et d’une opératrice, voire deux.
Nous avons le projet d’investir dans une cinquième ligne de production et un deuxième centre d’usinage à grande vitesse pour les moules en aluminium d’ici 2016.
Concernant l’innovation, nous sommes maintenant équipés de machine de décors permettant de personnaliser nos produits (machines de marquage à chaud).
L’export représente 15% de notre chiffre d’affaires ; principalement en Belgique, Italie et Espagne, pour la zone euro ; mais nous exportons aussi en Chine, à Singapour et au Sri Lanka. Nous envisageons de développer ce secteur.

- CCJ : Quelle est votre politique face au recyclage ?

- Monsieur GAUTARD :
Chez TOUTHERM, nous recyclons tout. Les « squelettes » de plastique suite à la découpe après le thermoformage ; les copeaux d’aluminium suite à la fabrication des moules, les moules eux-mêmes quand nous sommes certains qu’ils ne serviront plus, le carton grâce au ramassage gratuit par le « service + » de la CCJ et enfin le papier. Tous les déchets de production sont triés et revalorisés.

TOUTHERM recyclage aluCopeaux d’aluminium en bac pour le recyclage

 

QUELQUES INFORMATIONS TECHNIQUES

TOUTHERM création thermoformage

 

TOUTHERM transformation

 

Plus d’informations sur : www.toutherm-thermoformage.com